Press "Enter" to skip to content

L’intégration de la Chine et de Taïwan au CPTPP: nouveaux rapports de puissance en Asie-Pacifique ?

A l’invitation du IEGA – Institut d’Etudes de Géopolitique Appliquée, le Fondateur et Editeur-en-chef de Asia Power Watch, Nicolas Michelon, a été interviewé par Inès Mouillard sur le thème des candidatures concurrentes de la Chine et de Taïwan en vue d’une adhésion au CPTPP – Comprehensive and Progressive Agreement on Trans-Pacific Partnership.

En septembre 2021, la Chine annonçait sa candidature au CPTPP. Six jours plus tard, Taïwan faisait de même. Alors que les deux entités sont membres de l’OMC et de l’APEC, Pékin a immédiatement répondu qu’il ne permettrait pas l’intégration de Taipei à ses côtés. Ces candidatures relèvent de nombreux enjeux, car une potentielle intégration de la Chine viendrait remettre en cause la place de leader japonais au sein de l’accord, ainsi que la puissance économique américaine dans sa globalité. Néanmoins, une potentielle intégration de Pékin et/ou de Taipei ne fait pas l’unanimité au sein des états membres du CPTPP et une telle accession à l’accord apparaît aujourd’hui compliquée. De fait, la candidature en soit, puis l’éventuelle inclusion de la Chine ou de Taïwan dans le traité, donnent naissance à des tensions géopolitiques et géoéconomiques dans la région Asie-Pacifique.

L’interview est accessible ici.

Picture credits: IEGA

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Mission News Theme by Compete Themes.